La région libanaise de Tufail pourrait accueillir une centrale solaire de 500 MW L'Afrique du Sud examine... Tunisie : Une centrale...

La région libanaise de Tufail pourrait accueillir une centrale solaire de 500 MW

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement recherche des consultants pour une étude de faisabilité du projet. L’usine serait construite sur un terrain appartenant à la Banque du Liban.

Le Liban a élaboré des plans qui pourraient voir le pouvoir échanger l’énergie solaire avec la Syrie voisine.

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a lancé un appel à propositions en vue de la sélection de consultants pour une étude de faisabilité relative au développement d’un projet d’énergie solaire photovoltaïque d’une capacité de 300 à 500 MW.

Le projet se déroulerait dans la région de Tufail, une région frontalière à l’est du pays entourée par le territoire syrien et particulièrement touchée par la guerre dans le pays voisin.

Le document de la BERD indique que l’Université américaine de Beyrouth a identifié 10-15 km 2 de terrains plats surélevés fortement irradiés par le soleil qui pourraient convenir au parc solaire. Le prêteur international a déclaré que le projet s’appuierait sur sa proximité avec le réseau libanais, avec deux options de connexion potentielles, ainsi que sur celles des pays voisins, offrant la perspective de fournir de l’énergie à la Syrie dévastée.

L’usine serait aménagée sur un terrain appartenant à la Banque du Liban, la banque centrale libanaise. Les détails financiers et techniques du projet n’ont pas été divulgués.

Le pipeline de projets PV s’élargit

S’il est développé, le projet viendra compléter ceux déjà proposés par le ministère de l’Énergie et de l’Eau du Liban. Un appel d’offres pour trois projets de stockage d’énergie solaire et stockage de plus de 100 MW a attiré 75 manifestations d’intérêt et un appel d’offres a été lancé pour une capacité de production photovoltaïque de 180 MW . Il y a également eu des offres mineures qui  magazine pv  a rapporté sur .

Malgré ces progrès, toutefois, le Liban disposait d’une capacité photovoltaïque installée cumulée de seulement 42 MW à la fin de 2018, selon l’Agence internationale des énergies renouvelables. L’année dernière, les nouveaux ajouts de systèmes photovoltaïques ont totalisé seulement 6 MW, la plupart des systèmes de toiture de petite et moyenne taille.

La capacité de production électrique installée du pays est d’environ 2 GW, avec une demande de pointe estimée à environ 3,6 GW et couverte par des importations d’électricité provenant principalement de Syrie et d’Egpyt. La majeure partie de la demande en électricité du Liban est satisfaite par des centrales thermiques et des installations hydroélectriques appartenant à la compagnie d’électricité appartenant à l’État, Électricité du Liban.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Development & SEO By : Ultimate Services| Powered by Wordpress